Jour 70 3ème et dernier jour d’escale à Singapour

DSC09872

Ce 22 novembre 2015 sera notre dernier jour d’escale à Singapour à l’occasion de cette croisière autour du monde, et nous nous levons vers 7h30 pour finir de remplir nos cartes postales et mettre un peu à jour le site internet. Après le petit déjeuner, nous nous rendons à l’Atrium, situé au deuxième étage du bateau, et vers 9h15 nous rejoignons Jocelyne et Alain qui nous attendent. J’ai laissé ma cigarette électronique au bateau, pas question cette fois-ci d’aller faire un tour dans le bureau des douaniers pour qu’ils m’expliquent comme hier que cela était strictement interdit à Singapour… Nous nous retrouvons rapidement sur le chemin abrité qui mène à la station de taxi extérieure au terminal de croisière, je prend une photo d’un oiseau que je ne connais pas, puis nous tentons d’héler un taxi. Tous les taxis qui passent, ne s’arrêtent pas, et par dépit, après 15 minutes d’essais, nous décidons de prendre le métro qui se situe dans le grand bâtiment derrière nous. Après avoir examiné attentivement le plan des lignes, et acheté au distributeur automatique les tickets pour un aller simple à la station à proximité du quartier arabe  » Kampong Glam », nous passons les barrières et descendons un grand escalator qui nous emporte sur le quai de la spacieuse station moderne de la ligne bleue « Downtown Line ». Nous attendons quelques minutes, puis nous montons dans la rame pour descendre à l’arrêt suivant et prendre la correspondance de la « Circular Line » ou nous sortons à la station « Nicoll Highway » donnant sur la rue « Jawa Road ».

Sur le plan du quartier arabe, que j’ai pris soin d’emporter avec moi, nous remarquons l’emplacement de la poste et décidons que cela sera la première étape de notre visite. La localisation de celle-ci n’est pas facile, et après avoir demandé plusieurs fois notre route, nous y parvenons quand même vers 10h50, et nous en profitons pour photographier la Mosquée « Hajjah Fatimah » si caractéristique avec son minaret penché.

Nous reprenons notre visite de la ville en passant à côté de la « Malabar », mosquée toute bleue au dôme doré, puis la magnifique mosquée du Sultan pour enfin rejoindre la rue piétonne « Bussorah Street » et ses petits commerçants au prix très attractifs vendant des souvenirs et des vêtements en Cashmere, il y a même une petite brocante avec ses objets des années 50. Il fait vraiment très chaud, et après quelques emplettes nous nous attablons à la terrasse d’un restaurant pour y déguster une bonne bière italienne et des jus de fruits rafraichissants. Nous repartons sous la chaleur écrasante découvrir les petites rues adjacentes en essayant au maximum de rester à l’ombre.

Nous revenons vers la Mosquée du Sultan, car nous avions repéré quelques restaurant plus tôt dans la matinée et nous nous arrêtons dans l’un d’entre eux pour déguster une bonne tajine d’agneau et une brochette kebab enfilée sur un petit sabre, servies avec du couscous. En guise de boisson nous prenons un thé au citron, mais celui-ci n’est pas du tout à notre goût et nous sommes obligés d’ajouter pas mal de sucre pour pouvoir ingurgiter ce breuvage pas très « goûtu »!.

Il est 13h40 quand nous finissons de nous restaurer et attrapons le premier taxi venu, direction le mont « Faber » afin de prendre le téléphérique qui nous transportera à l’île de Santosa.

A 14h00 le taxi nous dépose, et après s’être acquitté du prix des billets (26$S par personne) nous prenons la première télécabine toute noire décorée avec des fleurs en plastique. La vue de la ville et du port  est impressionnante, d’autant que la cabine se balance un peu avec le vent. Arrivés à la station intermédiaire, je ne manque pas de surprendre le petit photographe qui est là pour immortaliser notre passage, en lui demandant dés l’ouverture des portes « one photo please? »!. Il fait la pause, puis nous nous prêtons à notre tour à la traditionnelle photo souvenir. La cabine redémarre et survole les bateaux à quai. Nous passons au dessus de deux paquebots de croisière, dont le Costa Victoria, un bateau ravitailleur en navigation, puis c’est le tour des attractions que propose l’île de Santosa.

A 14h25, nous posons le pied sur l’île et après un rapide passage à la boutique souvenirs, nous allons visiter le musée du téléphérique. Une grande salle raconte l’histoire de celui-ci et expose des anciennes télécabines et le matériel qui n’a cessé d’évoluer au fil du temps. Il y a même une reproduction grandeur nature de télécabine en Lego. Nous traversons l’île pour rejoindre l’une des petite plage en passant par l’imposante statue du « Merlion » qui surplombe le site, et nous arrivons à « Beach Station » où je peux recueillir le sable pour notre collection.

Vers 15h00, nous retraversons l’île de part en part en faisant une petite pause rafraîchissement à mi-parcours, et à 15h50 nous reprenons un taxi qui nous dépose au terminal de croisière 15 minutes plus tard. Nous avons un peu d’avance sur le « tous à bord » de 17h30, mais nous n’avions pas envie de louper le bateau en cas d’imprévu, celui-ci est en partance pour Malacca et être obligés de rejoindre cette destination par nos propres moyens.

A 18h10 avec 10 minutes de retard, sous le soleil couchant et avec la traditionnel chansons d’Andréa Botchelli « Con té Partiro » diffusée par les hauts parleurs du navire, le Costa Luminosa quitte son quai direction la Malaisie.

Suite du compte rendu de notre croisière tour du monde

À propos de Hervé

Couple 45/50 ans A participé au tour du monde avec le Costa Luminosa en Septembre 2015 au départ de Savone.
Ce contenu a été publié dans Escales, Nous suivre, Singapour (Singapour). Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.