Escale à Suva (Fidji)

Print Friendly, PDF & Email

 

Escale à Escale à Suva (Fidji) présentation vidéo, excursions, informations utiles, visites, centre d’intérêts, adresses et cartes.

Drapeau Escale à Suva (Fidji)

Drapeau Escale à Suva (Fidji)

Escale à Suva (Fidji)

A cœur du Pacifique Sud, Fidji est bénie avec 333 îles tropicales qui abritent le bonheur. Célèbre pour son corail, ses plages de sable blanc et son environnement naturel préservé, Fidji est un chef de file dans l’éco-tourisme. Suva est sur une péninsule d’environ 3 km de large par 5 km de long, avec Laucala Bay à l’est et le port de Suva à l’ouest. La plupart de la péninsule est vallonné, en dehors de l’étroite bande de terre sur la bordure ouest de la ville où vous trouverez l’artère principale de Suva, Victoria Pde ou l’on trouve un grand nombre de restaurants, de magasins, ainsi que le marché. Des petits passages vous proposent des épiceries, des magasins de sari et des commerçants de bric-à-brac. Les fruits que vous mangerez dans les îles Fidji sont principalement tropicaux tels que l’ananas, le fruit de la passion, la banane, la papaye, les pastèques et noix de coco. Les poissons sont préparés frits, cuits à la vapeur dans des feuilles de bananes, ou légèrement épicés au curry et à la crème de noix de coco fraîche. Vous ne pouvez pas quitter le pays sans aller au moins à une lovo – (un banquet traditionnel fidjien pas trop différent d’un repas Maori Hangi) . Un four en terre est créé en creusant un trou dans le sol et rempli avec une couche de feuilles de bananier, de pierres chaudes pour se préparer des poulets entiers, de la viande de porc et des légumes-racines. La viande est cuite lentement à la perfection et vous participez à une fête  pour partager, nourriture, boisson et camaraderie en pur style fidjien.

A savoir

N’oubliez pas de respecter les codes vestimentaires corrects quand vous êtes en ville – pour les femmes, couvrir les épaules et les genoux de préférence. Pas de problème avec les manches courtes mais aucune épaule nue, débardeurs trop décolletés, shorts courts, préférez un short, une jupe décontractée ou des pantalons courts. Pour les hommes un short, t-shirt ou manches courtes. Les lunettes de soleil, chapeaux et casquette sont également considérés comme offensant dans certaines régions, pensez à toujours les enlever quand vous parlez directement aux chauffeurs de taxi, vendeurs, commis, etc.

 

Météo annuelle Fidji

Information croisière tour du mondeInfo croisière tour du monde :

Jour 46 Suva (Fiji) parcouru 1270 km arrivée le 29/10/2015 à 9H Départ le  29/10/2015 à 19H Durée de l’escale 1 jours

Formalité : Passeport en cours de validité et billet de retour. Pour les français, un visa valable pendant 4 mois vous est délivré automatiquement et gratuitement lors de votre arrivée sur le territoire.

Décalage Horaire par rapport à la France :  -13 h en hivers -14 h en été

Langue : L’anglais, le fidjien et l’hindoustani sont les langues officielles des Fidji.

La nourriture traditionnelle: Les plats traditionnels fidjiens sont un merveilleux amalgame d’ingrédients frais et locaux issus de la région, des préparations traditionnelles et des méthodes de cuisson transmis depuis des générations. La noix de coco, le poisson, le riz, du taro, les patates douces, le manioc et l’arbre à pain sont les principaux composants des plats fidjiens. « Lovo » est une spécialité fidjienne préparée pour les événements communautaires tels que mariages et les fêtes. Un four souterrain est façonné en creusant un trou dans le sol et repli avec de la bourre de coco, qui est ensuite allumée et couverts par des pierres. Les viandes, poissons et légumes enveloppés dans des feuilles de bananier sont ensuite placés sur le dessus des pierres chauffées et cuites pendant environ deux heures et demi. La plupart des grandes stations de Fidji ont une nuit « lovo » une fois par semaine. Un autre plat national est le « Kokodo«  , poisson cru mahi mahi mariné à la crème de noix de coco, citron vert, oignons et tomates. Le lait de coco est un ingrédient important dans deux autres spécialités fidjiennes: Le « Rourou«  , un plat à base de feuilles de taro, et le « tavioka«  , un plat cuit avec du tapioca et de la purée de bananes. Le « Duruka«  , un légume (sorte d’asperge)  qui est saisonnier pendant les mois de Avril et mai, est aussi un plat traditionnel fidjien très populaire. La boisson nationale de Fidji est Le « kava«  , qui était traditionnellement préparée par des vierges, qui mâchaient la racine de la plante de poivre avant de la mélanger avec de l’eau, mais il est maintenant fait d’une manière plus hygiénique: en martelant la racine dans un bol en bois. Les îles Fidji sont parsemées de restaurants qui servent des plats traditionnels. Certains restaurants sont réputés pour la cuisine locale Fidji tels que Le Riley’s Restaurant à Suva, Le Makuluva Delights sur la côte Road à Waiyevo et Bar and Le Restaurant bar Bounty à Nadi, dont la spécialité est le « palusami« , qui est à base de poisson ou de porc cuit à la vapeur avec du lait de coco et feuilles de taro. Le Old Mill Cottage Café à Suva est un endroit populaire pour les expatriés.

information devise escale croisière tour du mondeMonnaie:

dollar de Fidji (FJD). Les cartes de crédit Visa, Mastercard et American Express sont acceptées dans la majorité des établissement touristiques aux Îles Fidji. Le change de l’euro s’effectue aisément et les devises ne sont pas limitées. Les banques ouvrent de 9h30 à 15h du lundi au jeudi et de 9h30 à 16h le vendredi. Banque ANZ, 25 Victoria Parade, Suva (artère principale)

Conversion: 100 dollar Fidjien =  43 € environ

Pourboires et taxes : Les taxes sont incluses dans les prix. Le pourboire n’est pas d’un usage très répandu aux Îles Fidji.

information transport escale croisière tour du mondeTaxis et transport:

Autobus – Il en existe deux types, l’express et local. Les autobus express ont des fenêtres, de la climatisation, et ne se arrêtent que dans les arrêts de bus désignés ,alors que les bus locaux arrêtent n’importe où. Ils sont très économiques, mais pas très ponctuels, Ils sont rustres et si vous n’êtes pas pressé, alors ce peut être une façon amusante de se déplacer. Taxi – Presque toujours géré par les Indo-Fidjiens, ils facturent le même prix qu’un bus local de sorte qu’ils ne sont pas cher, mais attention, Ils sont pas enregistrés en transporteurs de personnes, et la plupart de leurs véhicules sont dans un mauvais état, en cas d’accident nul ne sait si votre assurance voyage vous couvrirait. Les chauffeurs de taxi essaient toujours de minimiser le prix de la course, donc n’ayez pas peur de demander un prix ferme avant de commencer votre voyage. A titre d’exemple, si vous voulez voyager de Nadi à Suva (ou de Suva à Nadi) la plupart des chauffeurs de taxi vous proposeront une course à un tarif autour de 200 $ Fj. Mais si votre budget est de 150$ Fj, dites leurs que vous allez prendre quelqu’un d’autre, ils sont pratiquement toujours d’accord et accepteront le prix que vous proposez. Location de voiture –  Les routes à Fidji sont en mauvais état, et les autres conducteurs roulent avec insouciance,  il y a des dangers toujours présents, présence d’objet divers sur les routes (très fréquent) et crevasses dans chaque village (encore plus fréquent). Votre assurance ne couvrira pas les dommages causés sur ces bosses, il faut prendre des précautions et assurances supplémentaires. Ne pas garer votre voiture sous un cocotier, gare aux bosses! La limite nationale de vitesse routière est 80 km (50 milles par heure). Les Fidjiens ont la réputation d’être les gens les plus sympathiques de la terre, et cela n’est vraiment pas une exagération. Peu importe qu’ils aient peu, ils sont heureux de le partager … c’est une partie de leur culture et de leurs traditions. Comme invité dans leur village, vous serez considéré comme une partie de leur famille pour la durée de votre séjour.

Exemples de tarifs:

  • Bus Suva/Nadi environ 200 km,  22-25 $ fidjiens (env 10€).
  • Location de voiture: 100$ / Jour
  • Taxi: Prise en charge 1,5 $Fj – 5 $ Fj(Aéroport), puis 1.6 $ Fj/miles

 

information santé escale croisière tour du mondeSanté :

Aucun vaccin particulier n’est exigé, mais il est vivement conseillé d’être à jour du : tétanos, poliomyélite, diphtérie, typhoïde, hépatite A et B. En matière de paludisme, on conseille un traitement préventif associant chloroquine et proguanil, et une protection efficace contre les moustiques (lotion ou crème, vêtements longs le soir). Il n’est pas recommandé de boire l’eau du robinet, mieux vaut se limiter aux boissons en bouteilles ou à l’eau préalablement bouillie.

Vous pouvez utiliser les outils de la carte pour zoomer et déplacer le « petit bonhomme » pour effectuer une visite virtuelle.

information touristique escale croisière tour du mondeOffice du Tourisme Escale à Suva (Fidji):

 

Head OfficeFiji Islands Suite 107, Colonial Plaza Namaka, Nadi PO Box 9217, Nadi Airport Tel: (679) 6722433 Fax: (679) 6720141


Information lieux à visiter escale croisière tour du mondeLieux à visiter à Suva (Fidji)

 

village SuvaVisiter un village typique

Si vous passez du temps sur l’île principale de Viti Levu, vous irez peut être voir un village local. Ce sera peut être un choc culturel pour ceux qui n’ont pas l’habitude du niveau de vie de la plupart des Fidjiens autochtones. Des logements qui ressemblent à votre abri de jardin, des chiens affamés errant, et des enfants timides restants à distance. Contrairement aux petites villes de l’ouest, il y a une hiérarchie dans tous les villages de Fidji. Et comme on peut s’y attendre, cela commence par le chef du village et les anciens. Si vous apportez un don lorsque vous visiterez, alors celui-ci sera présenté au chef, ou son représentant. Les villages ont presque tous une salle communautaire ou maison de réunion, une église et une l’école. Même les plus petits villages ont une petite école primaire. Les enfants se débrouillent avec très peu, donc si vous pouvez apporter des fournitures scolaires avec vous, elles seront plus les bienvenues (crayons, gommes, ballons, des cahiers d’exercices). Point important de tout village, la maison de réunion (ou Vale de Bose en fidjien) est l’endroit où tous les sujets importants sont discutés, les cérémonies officielles effectuées, et c’est le lieu du village où l’on honore les invités. Si vous êtes assez chanceux pour être invité, il y a des protocoles stricts, laisser les chaussures à la porte, ne pas porter un chapeau ou une casquette, et cela s’applique partout dans le village, Porter un sulu (vétement traditionnel), et ne pas s’asseoir les jambes croisées.

Musée Fidji

Ce musée captive les visiteurs avec un voyage dans archéologique, l’évolution politique, culturelle et linguistique de Fidji. Pour profiter des expositions dans l’ordre chronologique, commencer par les écrans derrière le comptoir de billetterie et continuez votre chemin en faisant le tour dans le sens horaire. Vous y verrez des instruments de musique originaux , appareils de cuisson et bijoux – y compris des colliers de chefs à dents et un nombre impressionnant d’armes de guerre fidjiennes, ustensiles cannibales qui offrent un aperçu très traditionnel de l’histoire des Fidji. Au centre de la scène vous observerez le Ratu Finau (1913), dernier Waqa tabous de Fidji (canoë double coque), qui mesure 13.43m de long et comprend un pont fermé en cas d’intempéries. Vous trouverez la chaussure bien mâchées, mais finalement non comestibles, de Thomas Baker, un missionnaire chrétien mangé depuis ses indiscrétions en 1867. A l’étage, une petite salle indo-fidjienne expose quelques objets fabriqués par les travailleurs indiens et de leurs descendants qui ont été amenés aux Fidji dans les années 1870 comme travailleurs sous contrat. Toujours sur le même étage se trouve une galerie des meilleurs artistes contemporains de Fidji. Ouvert tous les jours de 9h à 16h, le dimanche de 13h à 16h. Entrée : 7 F$ par visiteur et 5 F$ pour enfants et étudiants. Les photos avec flash sont strictement interdites.

Cérémonie de marche sur le feu

De tous les rituels culturels de Fidji, l’art extraordinaire de marche sur le feu est peut-être le plus impressionnant.Regarder les hommes alors qu’ils traversent une fosse de braises flamboyant est vraiment déconcertant. Encore plus déconcertant est le fait que, à l’origine, ce rituel a été pratiqué à Fidji que sur la petite île de Beqa, et par deux cultures voisines et disparates – Fidjiens autochtones et hindous – pour des raisons complètement différentes. Cette coutume est connu comme vilavilairevo (littéralement «sauter dans le four»). Cette tradition est la reproduction touristique d’un festival religieux annuel coïncidant avec une pleine lune en Juillet ou Août qui dure 10 jours. La marche sur le feu est un sacrement religieux célébré principalement par les descendants des Indiens du sud.Ils croient que la vie est comme marcher sur le feu; la discipline les aide à mener une vie équilibrée, l’acceptation de soi et de voir la bonté dans toute chose. La marche sur le feu a lieu dans de nombreux temples autour de Fidji.Les préparatifs pour la cérémoniesont supervisées par un prêtre et prennent trois à 10 jours.Pendant cette période, les participants s’isolent, s’abstiennent de manger de la viande et font abstinence sexuelle, afin de méditer pour adorer la déesse Devi Maha. Les participants se lèvent tôt, prient tard dans la nuit, survivent avec le peu de nourriture ou de sommeil, habillés de la robe en rouge et jaune qui symbolise la purification physique et spirituelle. Le Curcuma jaune est étalé sur le visage comme un symbole de prospérité et de pouvoir sur les maladies.Le dernier jour, les participants au Temple Mariamma se baignent dans la mer.Les prêtres percent les langues, les joues et les corps des marcheurs sur feu avec des brochettes.Les corps des dévots sont fouettés avant et pendant la cérémonie. Si les marcheurs de feu sont habités par la Mère divine, ils ne doivent pas ressentir la douleur! Une statue décorée de la déesse est placé face à la fosse pour qu’elle regarde et bénisse la cérémonie.Il ne faut qu’environ cinq secondes pour traverser la fosse qui est remplie de bois carbonisé ratissé sur des charbons ardents, et la promenade est répétée environ cinq fois cadencée par le chant et les percussions.

Le Parc forestier de Colo-i-Suva

(prononcé -va Tholo-ee-soo), dont la superficie avoisine les 2,5 km carrés, est l’oasis d’une forêt tropicale luxuriante, regorgeant de plantes tropicales, de vie et d’oiseaux. Les 6,5 km de sentiers pédestres avec des piscines naturelles et des panoramas magnifiques. A une altitude de 120 m à 180 m, c’est un répit fraîs et paisible à l’abri du brouhaha urbain de Suva. Traversez la forêt, parcourez la rivière sur les rochers érodés par l’eau, qui fait son chemin vers le bas et forme des cascades et des piscines naturelles. Les acajous et les pins ont été plantés après une période d’exploitation forestière agressive dans les années 1940 et 50 pour stabiliser le sol sans empiéter sur la végétation indigène. Parmi les animaux sauvages on trouve 14 espèces d’oiseaux différentes, y compris les merles écarlates, tachetés, des Paons, des perroquets, des fauvettes Fidji, des colombes et pigeons d’or. Le centre d’information touristique est sur la gauche de la route quand vous arrivez de Suva. Achetez votre billet ici, vérifier l’état des sentiers et des avertissements de sécurité, puis dirigez vous à l’entrée de l’autre côté de la route. L’itinéraire recommandé est de suivre Kalabu Rd car il longe le parc, tourner jusqu’à Pool Rd pour le parking. De là, vous prenez le sentier de la nature pour rejoindre les piscines naturelles pour la natation. Si vous n’avez pas peur de suer, montez à pied la route principale via le Trail Falls, sans s’arrêter, cette boucle prend environ 1½ heures à compléter. En ce qui concerne la sécurité: il y a déjà eu des agressions, mais il n’y a pas eu d’actes de violence depuis quelques années. renseignez vous auprès des gardes, les Rangers peuvent vous guider pendant deux heures de marche pour 30 $ si vous le demandez. Le parc reçoit une pluviométrie annuelle de 420cm et les sentiers peuvent être extrêmement glissants, donc prévoyez des chaussures robustes. Le bus quitte la station Sawani chaque demi-heure ($ 2) ou un taxi vous coûtera environ $ 8. Si vous conduisez, suivez Princes Rd sur Suva à travers les villages de Tamavua et Tacirua.

temple hindou Nadi à SuvaLa ville de Nadi et ses environs

Située à 110 km à vol d’oiseau de Suva, cette ville multi-culturelle animée est la principale plaque tournante pour les voyageurs internationaux, et offre d’excellents endroits pour manger, boire et faire du shopping. Les vitrines commerciales des rues principales sont animées et bercées par les dernières musiques hindi et fidjienne et proposent des vêtements, des livres, des bijoux et des souvenirs. C’est aussi un bon endroit pour s’approvisionner en articles électroniques tels que les cartes de mémoire pour les appareils photo numériques. Nadi offre un large éventail de lieux pour manger et boire, peu importe vos goûts ou votre budget, vous trouverez un mélange de plats fidjiens, indiens, chinois et occidentaux traditionnels, et un vaste éventail de restaurants abordables au centre-ville. Le Temple Swami  est construit dans un style typiquement dravidien et est similaire à d’autres temples hindous en Inde.Le temple est dédié à Murugan, une incarnation de Shiva, et s’inscrit dans le contexte des montagnes de Fidji.L’architecture du temple est unique pour l’île, et c’est le plus méridional temple hindou du Pacifique Sud.Vous pouvez facilement rejoindre à pied le temple du centre-ville de Nadi. N’oubliez pas de vous habiller correctement. (Sri Suva Subramaniya Swami TempleMain StTown CentreNadi, Fiji011 +679-670-0016). Le Jardin Sleeping Giant est situé à seulement 10 minutes de route au nord de Nadi. C’est le jardin du Géant Dormant; construit à l’origine par l’acteur canadien, Raymond Burr, comme une maison pour sa collection privée d’orchidées, le jardin est aujourd’hui un site touristique populaire. Ici vous pouvez voir plus de 2000 variétés, marcher dans la jungle ou vous détendre près de l’étang de lys. Le jardin est situé dans les Highlands Nausori, de sorte que le paysage offre un panorama de basses terres et de plages. La propriété est composée de 20 hectares, mais ne vous attendez pas à ce que ce soit un endroit non touristique, arrivez tôt pour éviter les files d’attente pour l’entrée. Le jardin est fermé le dimanche.

 


 Si vous connaissez un bon plan pour cette escale, n’hésitez pas à nous en faire part via le formulaire de contact (pour les professionnels)  ou le forum réservé à cette escale. (pour les participants). Merci d’avance.

À propos de Hervé

Couple 45/50 ans A participé au tour du monde avec le Costa Luminosa en Septembre 2015 au départ de Savone.
Ce contenu a été publié dans Escales, Suva (Fidji), avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.